Hommage à Jean-Pierre Bacri

Par Ariane Lytras et Alexandre Courcelle

Jean-Pierre Bacri, le « râleur » préféré des français, était un acteur, un dramaturge et un scénariste hors pair. Figure incontournable du théâtre et du cinéma français, il nous a malheureusement quittés au mois de janvier à l’âge de 69 ans.

Issu d’une famille juive d’Algérie, il est né le 24 mai 1951 à Castiglione. C’est son père, ouvreur d’une salle de cinéma les weekends qui lui permet de découvrir le cinéma. Au départ, il se dirige vers une carrière de professeur de français et de latin. Mais finalement il monte à Paris, où il va travailler dans la publicité, tout en suivant une formation d’acteur et en écrivant des pièces de théâtre.

Il rencontre en 1971 Agnès Jaoui alors qu’ils jouent tous les deux dans la pièce L’Anniversaire d’Harold Pinter. Cette rencontre est très importante, elle deviendra à la fois son épouse et sa partenaire. Ils vont écrire de nombreux scénarios ensemble, y compris après leur séparation en 2012.

La carrière de Jean-Pierre Bacri débute lentement à la fin des années 1970. Sa première apparition à la télévision a lieu en 1978 alors qu’il a 27 ans dans Les enquêtes du commissaire Maigret. Même courte, cette apparition marque le début d’une longue carrière qui durera 40 ans. Dans les années 1990, il joue et écrit avec Agnès Jaoui des films et des pièces de théâtre comme leur premier projet Cuisine et dépendances (1993) et Le goût des autres (2000), devenus des classiques. Son dernier rôle est en 2018 dans Photo de famille de Cécilia Rouaud.

La popularité de Jean-Pierre Bacri peut être observée à travers le succès de la plupart des films où il est apparu. Parmi ses rôles les plus récents, on notera Le sens de la fête, une comédie dramatique de 2017 dirigée par Olivier Nakache et Éric Toledano, et Place Publique (2018), qui fut sa dernière collaboration avec Agnès Jaoui. Leurs films exploraient la nature humaine et les relations à travers l’humour noir. Bacri excellait à jouer des personnages profondément imparfaits, grogneurs et râleurs, mais attachants, auxquels tout le monde pouvait s’identifier. Ses personnages ont vraiment fait de lui le « Jack Nicholson » du cinéma français. Il a également joué dans Didier (1997) d’Alain Chabat, devenu un film culte, et dans la comédie musicale On connaît la chanson (1997) d’Alain Resnais, qui lui valut le César du meilleur second rôle.

Quelques-uns de ses projets les plus connus sont Le goût des autres (film, 2000), qui a été nommé pour un Oscar en 2001, a remporté un prix du cinéma européen et quatre Césars, et Look at Me, au succès international qui a remporté le meilleur scénario à Cannes et aux prix du cinéma européen (European Film Awards) en 2004. Jean-Pierre Bacri a également remporté les Césars du meilleur scénario (partagé avec Agnès Jaoui) pour Smoking / No Smoking (1993) et Un air de famille (1996).


Les meilleures scènes de Jean Pierre Bacri

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s